Armoiries (les)

armoi1

De Sable à trois clefs d’argent tournées, posées en pal 2 et 1. L’écu est sommé de la couronne comtale ancienne à 13 perles dont trois haussées.

L’origine de notre blason est inconnue. On pensa longtemps que les trois clefs du blason avaient pour référence les portes présentes dans les remparts de la ville construits à partir de 1153. Il faut noter qu’il existait quatre grandes portes : la porte AL CROIX (au sommet de la Grand’Rue), la porte au Chien Noir (au carrefour formé par la rue du même nom, la rue Docq et la rue Sainte-Adèle), la porte au Trau ou porte Saint-Nicolas ou porte de la Vallée (à l’extrémité de la rue Léopold, face à la rue Théo Toussaint) et la porte du Wérimolin (rue Notre-Dame, face à la place de l’Orneau).

Dans les  » Remonstrances  » que font les Echevins Antoine MASSART et Henry MINET en 1594 à propos de l’état de GEMBLOUX à la suite des guerres de religion, on évoque’une cinquième porte appelée  » porte à la rue des Broux « , Broux constituait un faubourg situé hors des remparts à l’emplacement de la rue Albert et de la rue Docq dans sa partie donnant sur la place Saint-Guibert.

L’hypothèse des clefs du blason faisant référence aux portes des remparts ne doit donc pas être retenue.

Sur les sceaux du Chapitre et ceux des Echevins aux 12é et 13é siècles, on voit apparaître une cléf dans les mains de Saint-Pierre, puis deux. Une 3éme cléf apparaît dans un sceau du 18ème siècle; comme le rappelle l’abbé Toussaint,  dans la plupart des armoiries, les meubles vont en général par trois pour bien remplir le champ de l’écusson.

D’autre part, dans le cloître de la Faculté, un des vitraux représente les armoiries de l’abbé Arnould de Chastre (1268-1300). Elles comportent trois clefs d’argent. Figuraient-elles sur le blason de la famille de Chastre  (mes recherches ne me permettent pas de le dire) et ont-elles été reprises comme armoiries de la terre de Gembloux ? Personne ne le sait pour l’instant.

armoi8

 Arnould de Chastre, 22ème abbé (1291-1300)                            Dessin sous l’abbé Papin en 1527                        © Bibliothèque Royale Albert Ier.

Trois pierres taillées aux armoiries de Gembloux, posées sur le sol, sont visibles dans la ville. Une quatrième est au fronton de l’actuelle Académie de musique, danse et déclamation, rue Docq.

armoi10.png

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La première se trouve sur la butte gazonnée faisant face à la place de l’Hôtel de Ville, ancienne place du Marché, en contrebas de la maison du Bailli (côté N- N-O). Elle se trouvait avant au fronton de l’ancien Hôtel de Ville qui se situait à cet endroit, abattu en octobre 1989.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La deuxième se trouve dans le parc d’Epinal, entre la tour du Guet et l’entrée de la salle des mariages de la Maison du Bailli. Elle se trouvait avant au fronton de l’ancien conservatoire communal, bibliothèque communale, qui se situait sur le coin de la rue Sigebert et de la place Saint-Guibert. Vraisemblablement elle était en façade à la rue Sigebert.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La troisième se trouve au coin des rue Docq et Albert, derrière un arbre, à gauche de l’entrée du parking de l’Athénée Royal. Elle se trouvait vraisemblablement au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage de l’ancienne maison du concierge de l’Athénée comme on le devine sur la photo de 1954 de Lucien Hoc (ellipse jaune).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette quatrième se trouve donc au fronton de l’Académie Debecker. Je ne connais pas son origine; elle semble récente et je ne la vois pas sur d’anciennes représentations de l’hospice communal (puis clinique Delrue) qui se trouvait à cet endroit… (?)

 

GALERIE pour voir en grand…

 

 

 

Sources

Site de la ville de Gembloux  

Bulletin N° 68-69 de 2011, Cercle Royal Art et Histoire de Gembloux (CRAHG) « Armoiries et Sceaux de l’Echevinage de la Commune et de la ville de Gembloux  » par Guy Legros.

Pierre Aubry (CRAHG) – merci à Denis Vanvooren.

Institut Royal du Patrimoine Artistique – cliché M120372 – 1954

Photo de l’ancien Hôtel de Ville (détail) sur Delcampe.be

Photo de l’ancien conservatoire et ancienne bibliothèque vers 1965 – source Philippe Depireux.

Une réflexion sur “Armoiries (les)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s