Maréchal Juin (avenue)

Tronçon de l’ancienne rue du Bordia entre les Quatre Coins et la Chaussée de Namur. Après la chaussée, vers le cimetière et Sauvenière, le nom de Bordia a été gardé pour nommer la voirie. Le quartier du Bordia s’étend de part et d’autre de l’avenue Maréchal Juin et de la rue du Bordia, conduisant jusqu’à la limite de Sauvenière.

Au croisement avec la nationale 4, un rond-point a été aménagé en mai 2017

Le terme « Bordia » vient vraisemblablement de l’ancien francique « bord », ou du roman « borda » qui désignait une construction ancienne en bois. On retrouve le terme « borda » dans les langues basque et catalane, qui désigne une maison de campagne séparée de la ferme ou du village et qui est utilisée pour entreposer les outils des champs. Il n’existe pas de cheminée dans la « borda »étant donné qu’elles étaient utilisées jadis pour conserver le foin ou toute sorte de fourrage sec. Elles pouvaient pourtant posséder une ouverture au premier étage, ouverture percée directement dans le toit, et qui pouvait servir, éventuellement, pour allumer un petit feu. Par extension, le terme désigne aussi un refuge, un abri, une cabane. (1).

 Alphonse JUIN (1888-1967)

Le Maréchal Juin était un officier supérieur qui, en mai 1940, commandait la 15e division motorisée française qui devait occuper la section sud de Gembloux. Il fut aussi commandant des forces françaises en Italie (1943, 1944), résident général au Maroc de 1947 à 1951. Il fut commandant en chef des Forces Atlantiques du secteur Centre Europe de 1953 à 1956. Nommé Maréchal de France depuis 1952. En 1962, il est écarté de toutes fonctions après s’être publiquement opposé à la politique algérienne du Général De Gaulle.

Des Quatre Coins vers la nationale 4 – Après le mur blanc à droite, l’embranchement de la rue de Gibraltar.
L’avenue est bordée par de nombreux bâtiments appartenant à Agro Biotech ULG
Biologie animale et microbienne. Bâtiment en travaux en été 2020


L’AUDITOIRE DE BIOLOGIE VEGETALE

En 1968, s’ouvrit une nouvelle ère de construction. En 1967 l’ancienne prairie aux vaches était revenue dans le domaine de la Faculté. Au coin formé par l’Avenue de la Faculté d’Agronomie et l’Avenue Maréchal JUIN, on ouvrit un chantier destiné à la construction d’un important bâtiment prévu pour les services de la Biologie végétale et des Mathématiques. L’ensemble assez complexe fut dressé d’après les plans de l’architecte Charles JEANDRAIN de Gembloux et construit par les Etablissements WUYST de Keumiée, Commencée en mars 1968 sous l’impulsion du professeur André WILLAM (1949-1972), la construction subit divers retards qui ne permirent son occupation qu’en 1972, peu avant le décès de son promoteur. Le bâtiment se présente en trois parties principales:

– un grand auditoire permet l’accueil de plus de 200 personnes mais l’absence de fenêtres exige l’éclairage artificiel permanent et le conditionnement d’air. Eclairage, conditionnement, manipulation des tableaux et commande de sonorisation par haut-parleurs peuvent être réglés à partir du pupitre professoral.

– à l’entrée principale, située à l’Avenue Maréchal JUIN, on accède à droite au couloir réservé au département de Mathématiques. On y trouve un auditoire d’importance restreinte, des bureaux pour le professeur et son assistant et quelques autres locaux

– Le niveau inférieur est occupé par de petits laboratoires et des ateliers, ainsi que par le logement du concierge et par une salle de réunion.

La surface de l’ensemble atteint au sol 1716 mètres carrés et 3448 mètres carrés pour l’ensemble des niveaux… »

LES PONTS


Dans sa deuxième partie, vers la Nationale 4, l’avenue, par deux ponts successifs,
enjambe les lignes de chemin de fer 144 (vers Jemeppe-sur-Sambre), et 161 (vers Namur).

Sur la ligne 144 – On voit la ligne qui vire vers la droite pour aller à Chapelle-Dieu

Sur ces deux clichés, on voit à l’arrière-plan, le « troisième pont » situé sur la nationale 4

Depuis le deuxième pont de l’avenue, sur la ligne 161, vers le nord-ouest. Au fond, la gare de Gembloux.

GALERIE…… pour voir en grand.


Sources:

– Institut Royal du Patrimoine artistique
– Alger Roi.fr – portraits
– « Le Domaine de la Faculté des Sciences agronomiques de l’Etat à Gembloux » – Prof. Pierre Martens – page 158 – extraits – © 1986 – Association Royale des Ingénieurs issus de la Faculté des Sciences agronomiques de l’état à Gembloux asbl.


réalisation Jm Gilles – 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s