Léopold (rue)

Appelée ainsi en l’honneur de la dynastie. Trois de nos rois ont porté ce prénom. Anciennement rue Saint-Nicolas, elle est une des plus anciennes rues de Gembloux. Elle relie le bas de la Grand’Rue au carrefour qu’elle forme avec la rue Pierquin, rue Théo Toussaint et place de l’Orneau. Près de la pompe à eau publique que l’on voit sur les photos suivantes, était l’ancienne porte Saint-Nicolas des remparts, ou porte au Trau. Ce nom de Trau vient vraisemblablement du fait qu’elle se trouvait dans un « trou » en contrebas des anciens remparts de l’abbaye.

leo2
La rue en direction de la rue Théo Toussaint. Au bout de la rue à gauche, une pompe publique. Carte postale Editions Nels datée de 1916.

leo8
Le même angle, en 1959 – Carte postale Editions Duculot.

leo9
dans les années 1980’s – courtoisie Philippe Depireux.

leo40en février 2021. Document Arnaud Yernaux


leo15
Le bout de la rue (à gauche la rue Pierquin, à droite de la photo, la rue Théo Toussaint) en 1891 – carte postale d’époque – A la fonte des neiges, le bas de la ville était souvent inondé. L’année suivante, le lit de l’Orneau fut redressé et son cours rectifié grâce à une conduite voûtée allant de la place de l’Orneau à la rue Entrée Jacques. On remarquera sur la gauche au coin de la rue Pierquin, le magasin « A l’Innovation ».

leo16Le même endroit en 2016.

 

LA RUE LEOPOLD VERS LA GRAND’RUE

 

On remarquera le toit du beffroi surmonté d’une flèche hexagonale. Cette flèche a été remplacée par le bulbe que nous connaissons actuellement, après l’incendie du beffroi en septembre 1905.



leo19
Sur la gauche, la place de l’Orneau avec sur le coin l’ancien Café Alomaine. A l’entrée à droite, après l’accès vers la rue Pierquin, la pompe à eau publique où les ménagères se ravitaillaient et où les enfants venaient jouer. Carte postale vers 1910.

leo21
leo34
On voit dans le fond de la rue, à l’embranchement de la rue Notre-Dame, la librairie-imprimerie Bolle.
Devant la voiture, on voit une dame debout près de sa chaise. A cette hauteur dans la rue -mais à une maison près je ne me rappelle pas bien- se trouvait le magasin de chaussures de Madame Preat, la maman de Daniel, qui a été secrétaire à l’Athénée pendant mes années d’école, et avec qui je partageais la passion de la musique classique. Il nous a malheureusement quittés.

leo18Auteur inconnu – années 60 ou 70 ?

leo39photo source Delcampe.be – dans les années 60. On remarque sur la gauche, le magasin Derma, une des premières moyennes surfaces commerciales de la ville.

leo20
en 1974. Courtoisie Philippe Depireux.

leo30
« On peut voir à gauche l’enseigne Kis Photo, un magasin de développement photo en 1h ouvert en 85 -86 par le fils d’Henri Chantraine, un ancien boxeur Gembloutois, tenancier dans les années 60 du café l’Abbaye, au milieu de la Grand-Rue faisant le coin avec la rue des Abbés Comtes. Ce magasin de photo ne fut pas exploité longtemps et était précédé ( après un moment d’inoccupation) du magasin d’Alice Dury qui y vendait des objets décoratifs … l’enseigne de chez Filée est restée encore un bon moment après son déménagement Grand Rue … cette photo date donc de 85-86 ! » (Philippe Depireux).

leo32

Vers le milieu de la rue à droite, en direction de la Grand Rue, s’ouvre la petite rue Puits Connette. On devine son embranchement sur la droite, sur la photo ci-dessous, date inconnue.

leo35

 

QUELQUES DÉFILÉS…

leo231965.  Un groupe de Gilles devant le magasin Derma…
Document Pascale Houillet (fille de Jules Houillet, boulanger à la rue Léopold) via Marianne Alomaine.

leo25
Des communiants en 1969. Document Rudy Moisse

leo24
Défilé de cavaliers de l’armée. 12 juillet 1919.

leo3Cortège commémorant le millénaire de la ville en 1922

leo22
Baptême du géant de Gembloux “Li Tchirou” en 1955. Parrain, Eugène Alomaine neveu Cognioul – marchand ambulant qui se rendait à pied chaque semaine au marché de Fleurus surnommé Li Tchirou.
Marraine, Monique Lefèvre fille du président de l’association des commerçants de Gembloux.
Document Marianne Alomaine.

leo10
En 1984, défilé à la fête de la Saint-Hubert – Magazine l’Orneau. Devant les chevaux à gauche, Jean Van Hoef président de l’Union des Indépendants de Gembloux à l’époque.

PARTICULARITÉS – ANCIENS COMMERCES

Statuette de Saint-Expedit au premier étage de la façade de ce commerce de coiffure.

Chez Toussaint, ancienne Droguerie de l’Eléphant.

Magasin d’objets décoratifs Alice Dury.

leo29
Devant un café – deviendra la friterie Alomaine et puis le Carillon (friterie – brasserie). Document Camille Marlier

image_2021-08-02_131132
Friterie Alomaine. Document Philippe Depireux.

leo42
La rue lors de la braderie 1984 ? Document Philippe Depireux


POUR VOIR EN GRAND…


Sources

Magazine l’Orneau
Ma ville, mon village – 1999 – 
Cercle Royal Art et Histoire de Gembloux
Delcampe.be
Editions Nels, Duculot.

Documents et remerciements

François Depireux
Philippe Depireux
Camille Marlier
Arnaud Yernaux
Marianne Alomaine
Rudy Moisse
Pascale Houillet
Erci Beka




Réalisation Jm Gilles 2021




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s