Gatte d’Or (ferme)

Reprise comme « cabaret » sur la carte de Ferraris de 1777, puis appelée auberge et ferme de la Gatte d’Or. Un concours de mangeur de tarte au fromage aurait eu lieu à cet endroit le 30 septembre 1704 (voir le site de Pierre Aubry). Ce nom rappelle une vieille légende du pays wallon: la gatte ou chèvre d’or est un trésor des plus précieux qui a la forme d’une chèvre cachée dans des ruines. On ne peut s’emparer de cette chèvre mystérieuse, enfouie par les Sarrazins, il y a des centaines d’années, qu’en usant de sortilège. La chèvre ne quittait son trésor que la nuit de la Saint-Jean, le 24 juin.
Selon la légende, une de ces chèvres hantait le tumulus de Penteville, et c’est d’elle que l’auberge, construite à proximité de la butte, aurait tiré son enseigne.

gat1

gat3.PNG
Nous sommes à la limite entre Grand-Manil et Cortil (Chastre), ou à la limite des provinces de Namur et du Brabant Wallon. A gauche avant-plan, la route vers Bertinchamps. A droite la ferme de La Gatte. Au fond (photo ci-dessous), le croisement des routes, à gauche vers Cortil, à droite la Chaussée romaine vers l’Agasse. Nous sommes aussi à proximité de la source du ruisseau de La Jonquière, qui se jette dans l’Orne à l’entrée de Cortil-Noirmont; nous sommes donc sur le versant sud du bassin de l’Escaut..

gat4.PNG

Plus tard, après 1977, l’auberge disparut et une maison rurale sise à droite du tumulus, au carrefour des quatre chemins, s’appela: la maison de la Gatte.

Au-dessus de la porte, un panneau en bois peint représente naïvement « La Gatte d’Or ». Dans le voisinage des ruines de l’auberge, on connaissait l’existence d’un puits circulaire fait en moellons de calcaire, comblé depuis longtemps. Déblayé par M. Bédoret, on retira des tuiles romaines des gravas.

gat9.PNG

La ferme de La Gatte, vue depuis la route de Bertinchamps

gat10.PNG

Arrière de la ferme et dépendances, vues depuis le Ravel

NOTRE-DAME DE HAL

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En face, sur le coin de la route de Bertinchamps, on trouve la « Chapelle de la Gatte »
dédiée à Notre-Dame de Hal, restaurée en 1995. Pendant la seconde guerre mondiale,
on l’avait rebaptisée Notre-Dame des Absents.

 

Pour voir en grand…..

 

 

 


Sources:

Wikipedia – Société Archéologique de Namur – Pierre Aubry
Carte de Ferraris 1777
José Gennart: Archives du diocèse de Namur.

par Gilles JM – 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s