Beffroi (le)

On peut accéder au beffroi par le tertre Galhoz, au départ de la rue Notre-Dame, ou encore par les Grands Escaliers, au départ de la Grand Rue, ou par la rue des Abbés Comtes. Elle est en fait le clocher de l’ancienne église Saint-Sauveur (n°1 sur le plan de Grammaye vers 1605), rehaussé et aménagé pour servir à de nouvelles fonctions communales.

bef1
non daté auteur inconnu © SDR
on voit sur la droite de la maison du doyen, un sentier qui longeait le jardin

On fait mention de cette église dans la charte octroyée en 946 par Otton 1er. au monastère. A l’origine donc, l’église était paroissiale mais aussi conventuelle. Posée sur le promontoire rocheux, elle servait aussi de guet, et la tour a vraisemblablement été utilisée comme donjon.

bef2.PNG

photo courtoisie © Simon Schmitt – extrait – 2015 – http://www.globalview.be

Jusqu’à la construction (de 1018 à 1021) de l’église abbatiale par l’abbé Olbert, cette église Saint-Sauveur avait contenu les restes de Saint-Guibert et des trois premiers abbés. Ils furent déplacés vers 1030, dans l’église abbatiale et Saint-Sauveur devint donc église paroissiale uniquement.

bef3.PNG

Travaux aux horloges – photo Marc Delforge – 1999


Pour mieux répondre aux besoins de la municipalité le clocher est rehaussé plusieurs fois, en 1478 pour y encastrer une horloge, et encore en 1531 pour servir de tour de guet. Comme c’est le cas en d’autres communes le clocher d’église reçoit progressivement un rôle social, et communal quasi officiel, tout en ayant une place également dans le système de défense de la commune.

Saint-Sauveur fut détruite par l’incendie qui ravage Gembloux le 06 août 1678. On y célébra à nouveau le culte vers 1716. Par manque d’argent, des rénovations prévues n’ont pas pu être entreprises. Délabrée, elle fut désaffectée en 1810.

Un boucher de Gembloux, Jean-Joseph Bertrand acquit le bâtiment pour 4000 francs, le 2 novembre de cette année. Le contrat de vente qui excluait la tour, stipulait entre autres, qu’il devait obstruer la porte de communication entre l’église et la tour, pratiquer une ouverture d’accès à la tour du côté des escaliers, et démolir l’édifice. La tour est donc conservée, restaurée et aménagée pour devenir officiellement le beffroi de Gembloux. Depuis 1889 un revêtement de briques, recouvre les murs de l’édifice.

bef4.PNG

Avant l’incendie de 1905 – carte postale sur Delcampe.net – auteur inconnu © D.R.

L’incendie du beffroi éclata le matin du 12 septembre 1905 vers 9h30 du matin. Il ravagea le toit du clocher en flèche.

photos de famille conservées – auteur inconnu – peut-être du photographe Speileux
 © droits réservés – étapes de l’incendie depuis la rue des Abbés Comtes, anciennement rue de l’Eglise.  Documents fournis par Michel Piérard

bef8.PNG

carte postale sur Delcampe.net – auteur inconnu © D.R.

Après l’incendie, la tour est en attente d’un nouveau clocher (croisement rue Léopold et place de l’Orneau). Sur les images, avant, pendant et après l’incendie, on remarque que seules deux faces de la tour sont munies d’une horloge. Voici l’explication que nous livre Manu Delsaute, Echevin, Directeur à l’Office du Tourisme, spécialiste du beffroi et du carillon: 

 » Au départ, il n’y avait aucun cadran, les heures n’étaient marquées que par le tintement des cloches (voir vues anciennes depuis la rue de l’Orneau par exemple).

theo99

Lors des travaux de réfection du parement à la fin du XIXe s., on a installé deux cadrans cerclés de pierre, l’un côté sud (place HDV) et l’autre côté ouest (place de l’Orneau). C’est en 1954, lors du placement des nouvelles cloches suite à l’enlèvement des anciennes en 1943 par les Allemands, qu’on munit également les façades nord et est de cadrans. Ceux-là ne sont pas cerclés de pierre. »

 

bef9.PNG

En 1907, l’ancien clocher en forme de flèche fut remplacé par le clocher bulbeux actuel, surmonté d’une girouette aux armoiries de la ville. On voit sur la face nord-est du beffroi, la forme de l’ancienne nef de Saint-Sauveur, qui donne sur le jardin de la cure derrière la maison du doyen (place Henin)

bef10

La girouette aux armes de la ville: les Trois Clefs

bef11.PNG

Aux traditionnelles quatre cloches de volées (avec bourdon) de 1905 ont été ajoutées 47 cloches créant ainsi un jeu complet de carillon (1962). Le carillon est entièrement rénové en 2009: le clavier restauré est modernisé, particulièrement dans son contrôle des cloches. Le beffroi de Gembloux possède ainsi un des deux seuls carillons de concert de la province de Namur.

 

Le beffroi qui faisait partie du patrimoine majeur de Wallonie depuis 1977 est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (juillet 2005) sur la liste des Beffrois de Belgique et de France.

bef12.PNG

bef16

Vu depuis le bas de la rue Damseaux – avant 1954 (date à laquelle toutes les façades du beffroi ont été équipées d’une horloge)

 

bef15.PNG

Depuis une venelle fermée par une porte à la fin de la rue du Moulin


bef18.PNG

bef17.PNG

Depuis la place de l’Hôtel de Ville. A n’importe quelle saison, de jour de nuit, sous le soleil la pluie, la neige, toujours notre beffroi que nous voyons chaque jour reste majestueux.

zoomtv

Fouilles archéologiques au pied du beffroi – décembre 2015
Nouvelles fouilles archéologiques au pied du beffroi – juin 2018
Atelier de fonte de cloches découvert dans le beffroi – avril 2019
Mise en valeur après les découvertes archéologiques ? – avril 2019
On teste la future mise en lumière du beffroi -juin 2019 
Nouvelles découvertes dans l’atelier de fonte de cloches – juillet 2019
Visite du beffroi aux journées du patrimoine – septembre 2019

bef17

Sur You Tube – Clic pour voir

 


GALERIE….. pour voir en grand.

 

 

 

Liens:

reportage complet sur la tour, l’intérieur, l’infrastructure, charpente, cloche, carillon, avec fichier audio et vidéo sur le site  http://tchorski.morkitu.org/1/gembloux-01.htm

Il existe de nombreux clichés du Beffroi réalisés par Lucien Hoc, sur le site de l’Institut Royal du Patrimoine Artistique KIK-IRPA, Brussels (Belgium)

Autres beaux documents  http://beffrois.blogg.org/gembloux-gemblours-c26443764/1

Découverte d’un atelier de fonte de cloche -avril 2019 – RTBF.

Sources:

– Gembloux, promenade au coeur de la vieille ville – PIROTTE Marc Imp. L’Orneau – 1987
– Gembloux, la ville et l’abbaye – TOUSSAINT Joseph – Editions de l’Orneau – 1977
– Manu Delsaute – Office du Tourisme de Gembloux
– Delcampe.be
– Global view – Simon Schmitt

remerciements à Marc Delforge, Michel Piérard et Jean-Luc Vielvoye

réalisation, Jm GILLES – 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s