Fontenelle

Lorsqu’on emprunte la rue des Résistants en direction de Cortil, depuis son croisement avec la chaussée de Charleroi, la rue de Fontenelle apparaît sur la gauche, juste après les grandes surfaces commerciales. La rue est fort pentue, puisqu’elle va rejoindre la petite vallée du ruisseau du Poncia. Dans son « Dictionnaire des Lieux-Dits en Wallonie et à Bruxelles », Jean-Jacques Jespers en parle comme « d’une petite source aménagée » comme dans d’autres entités comme Péruwelz ou Ham-sur-Heure.

ancienne carte postale, non datée

« Le nom de Fontenelle vient de « Fontenoy » qui désigne un ensemble de petits ruisseaux. En effet, avant 1940, les fonds de Fontenelle étaient encore marécageux. Si bien qu’au XVe siècle, l’abbé de Gembloux y fit creuser des viviers qui étaient alimentés par la Joncquière, un petit ruisseau qui prenait sa source au pré Saint-Jean. Ces viviers étaient très poissonneux et la pêche était réservée à la table monacale, et le surplus éventuel était vendu «  (« Histoire de Grand-Manil » par François Depireux – bulletin n°40, novembre 1979 – Cercle Art et Histoire Gembloux).

Ancienne carte postale – non datée, vraisemblablement début du XXème siècle
( Editions Boulle, Gembloux.)
A droite de la photo, à gauche du tronc de l’arbre, on devine la chapelle Notre-Dame de Moha

Le bas de la rue de Fontenelle, à l’arrière-plan de la photo, le long des arbres coule le ruisseau du Poncia; il passe sous la chaussée de Charleroi et se jettera dans l’Orneau à l’arrière de la ferme de Bedauwe (voir l’article sur le Poncia).

ASPECTS DE LA RUE EN DESCENDANT

La rue s’ouvre dans la rue des Résistants pour descendre vers le Poncia.
Directement à gauche, la ferme de Fontenelle.

l’arrière de la ferme depuis le parking des grands magasins

Au fond de la rue, sur la gauche, on voit la chaussée de Charleroi et le home de La Vilette. Au bout de la rue, sur le Poncia, une station de pompage et des escaliers qui remontent par un sentier vers la chaussée de Charleroi. C’est l’ancien chemin n° 29 repris sur l’Atlas des voiries vicinales de 1841, qui traversait donc la chaussée et remontait de l’autre côté pour arriver vers le milieu de l’actuelle rue du Château.


ASPECTS DE LA RUE EN REMONTANT…

LA POTALE…

En descendant la rue, encastrée dans le mur de la maison qui jouxte la ferme, une potale: elle abrite une statuette de Notre-Dame de Fontenelle, enfermée dans une niche vitrée. Oeuvre de l’artiste gembloutois André Marchal. Notre-Dame tient dans ses bras l’Enfant Jésus. La statuette en pierre polychrome repose sur un socle en bois. La potale est relativement récente puisqu’elle date de 1989. Je suppose qu’on lui a donné ce nom en vertu de la rue où elle se situe ? Ou fait-elle référence à l’Abbaye de Fontenelle en France ou à Fontenelle (Walcourt) ?

Extrait du journal Vers l’Avenir, malheureusement non daté.


Sources:

– Delcampe.be
– Dictionnaire des Lieux-Dits en Wallonie et à Bruxelles
– « Histoire de Grand-Manil » par François Depireux
– Cercle Royal Art et Histoire de Gembloux – bulletin 40, novembre 1979.
– Editions Boulle – Gembloux.
– SPW – Atlas des voiries vicinales – 1841.
– Monuments et vocable religieux dans le diocèse de Namur, Vol 1, province de Namur, abbé Jose Gennart.
– Journal Vers l’Avenir

Photos personnelles sur Coolpix 56500 Nikon.



Réalisation Jm Gilles – Janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s